Mick Jenkins était de passage dans la métropole au théâtre Beanfield

24 janvier 2024 par
Dany Tétreault/Fondateur


Ce lundi, 22 janvier, Mick Jenkins était de passage dans la métropole au théâtre Beanfield, anciennement connu sous le nom de Théâtre Corona. 


Le spectacle s'est ouvert avec le rappeur Tobi, connu sous le nom de “sincerlytobi” sur IG. Ce dernier a mis le feu à la scène en première partie de Mick Jenkins.  L'artiste qui vient de sortir la chanson "Panic", a livré une performance magistrale qui a non seulement gardé la foule au chaud mais a également laissé une impression durable grâce à son incroyable énergie et sa présence sur scène.  Son flow et ses paroles engageantes ont montré pourquoi il est un artiste à surveiller, faisant de la première partie une expérience inoubliable pour le public.


“Panic” de Tobi


La table était mise pour la tête d'affiche. Mick Jenkins a suivi avec une performance grandiose au Beanfield Theatre, captivant une foule bondée et enflammée.  Connu pour sa présence dynamique sur scène, le rappeur de Chicago, dont la carrière n'a cessé de croître, s'est connecté avec le public tout au long de la soirée.



Le parcours de Mick Jenkins dans l'industrie musicale a été marqué par un lyrisme perspicace et un style distinctif qui mélange un rap conscient avec des éléments de jazz et de soul.  Son ascension s'est accélérée avec des projets comme “The Waters” et “Pieces of a Man”démontrant sa polyvalence et sa capacité à aborder des thèmes qui suscitent la réflexion.



Le spectacle à Montréal avait une signification particulière, accentuée par la chanson à succès “514” de Jenkins.  Ce morceau constitue une ode musicale à la ville, entrelaçant des références à la culture, aux lieux et aux expériences uniques de Montréal.  Le public, familier avec les nuances locales mises en avant dans la chanson, a créé un lien particulier avec l'artiste en intégrant harmonieusement ces références dans sa performance.



Accompagné de son formidable drummer et DJ, Mick Jenkins a livré un set survolté qui a fait vibrer la foule.  La fusion de l'instrumentation live et d'un habile turntablism a ajouté une couche supplémentaire à ses morceaux déjà dynamiques, créant une expérience immersive pour le public.  Le Théâtre Beanfield, palpitant de l'énergie des fans, s'est avéré être le lieu idéal pour une représentation aussi animée.



Au fur et à mesure que la soirée avançait, Mick Jenkins a offert au public un set généreux, dépassant la barre d'une heure.  La foule, alimentée par l'énergie contagieuse du rappeur, a répondu avec enthousiasme et bruit transformant la salle en une mer vibrante de mouvements et de sons.  Jenkins, reconnaissant la ferveur de ses fans montréalais, a conclu le spectacle avec un rappel laissant tout le monde sur une bonne note.



crédits : Montreal Rocks YT


Essentiellement, la performance de Mick Jenkins au théâtre Beanfield témoigne de sa capacité à se connecter avec le public et à offrir un spectacle mémorable.  Le mélange de ses paroles stimulantes, de sa grande musicalité, de l'hommage unique à Montréal dans “514” et de l'atmosphère vibrante de la salle a créé une soirée inoubliable.  Tant pour les fans de longue date que pour ceux qui découvrent la musique de Mick Jenkins, ce spectacle a constitué un témoignage des prouesses de l'artiste et du lien durable entre le natif de Chicago et la ville de Montréal.



Dany Tétreault/Fondateur 24 janvier 2024