Cindy Campbell, la mère oubliée d’une culture

6 janvier 2024 par
Nation Hip-Hop, Alex Wallace


Considérée comme la mère oubliée du Hip-Hop, Cindy Campbell a organisé une fête il y a 50 ans qui a changé à jamais le cours de la musique urbaine. La "Back to School Party" qu'elle a imaginée n'était pas simplement une célébration de la rentrée, mais le point de départ du mouvement Hip-Hop.



 La "Back to School Party" qui a tout changé

Pour marquer la fin de l'été et le début de l'année scolaire, cette adolescente du Bronx a organisé une "Back to School Party". Fixant les frais d'entrée à des prix symboliques - 50 cents pour les garçons, 25 cents pour les filles - elle a rendu la fête accessible à tous, éloignant ainsi l'idée des entrées coûteuses des clubs et des bars.

Anticipant les besoins de ceux qui ne pouvaient pas payer, Cindy a innové en installant un "sound-system", une sorte de "discothèque du pauvre", permettant à la musique de résonner au-delà des limites de la fête. Cette technique, bien que peu connue à New York à l'époque, était déjà populaire en Jamaïque.

Avec un budget modeste, Cindy a fait appel à son frère, Clive, alias DJ Kool Herc, pour animer la soirée. Ensemble, ils ont exploré divers genres musicaux, du rock au reggae. DJ Kool Herc a ensuite révolutionné la scène en inventant le breakbeat, jetant ainsi les bases du Hip-Hop.

 

Dans l’ombre de Kool Herc

Toute sa vie, Cindy est restée dans l'ombre de son frère. En tant que graffeuse, son nom de tag était PEP-1 (174). Elle était également une B-Girl. Cindy a travaillé aux côtés des engagements de son frère au fil des ans. En 1984, elle a négocié son premier rôle cinématographique, où D.J. Kool Herc s'est lui-même joué dans le film "Beat Street", produit par Harry Belafonte et David Picker, et réalisé par Stan Lathan.

Cindy, la première dame talentueuse du Hip-Hop, est à l'origine des modestes débuts de ce mouvement. Sa "Back to School Party" est devenue le point de départ du Hip-Hop, établissant ainsi sa réputation en tant que première promotrice de ce mouvement.

Voici quelques réalisations au cours de sa carrière :

  • Elle a conçu la couverture du 50e numéro collector du magazine The Source.
  • A participé à la coordination de la séance photo de DJ Kool Herc dans le numéro d'octobre 2005 du Vanity Fair Magazine, consacré à la musique, ainsi que dans de nombreux autres magazines, articles d'interviews de journaux, performances et apparitions télévisées.
  • Vaste expérience dans l'industrie de la mode en tant que mannequin.
  • A travaillé avec de nombreux grands designers de mode.
  • Possède un diplôme du Fashion Institute of Technology à New York.
  • Ancienne candidate au concours de beauté Miss Black America.
  • Esthéticienne agréée.
  • A obtenu sa licence d'esthéticienne à l'école prestigieuse Christine Valmy International School of Skin Care and Make-Up.
  • Possède une licence immobilière de l'État de New York.

 

Cindy Campbell, bien qu'ombre de son frère légendaire, a marqué l'histoire du Hip-Hop de manière significative. Ses contributions à l'organisation de la première fête et son engagement continu dans le mouvement en font une figure essentielle. Elle mérite d'être reconnue comme la première dame discrète du Hip-Hop, une visionnaire qui a jeté les bases d'une culture à part entière.

Merci Cindy au nom de la culture Hip-Hop !


Nation Hip-Hop, Alex Wallace 6 janvier 2024
Étiquettes