Les Chroniques ''WE THE NORTH'' partie 2

Touche nordique partie 2
26 août 2023 par
Nation Hip-Hop, Alex Wallace


Bienvenue à la deuxième partie de notre série captivante sur les légendes du rap anglophone au Québec et au Canada. Dans cette étape de notre exploration, nous continuons de plonger profondément dans l'univers vibrant et diversifié des artistes légendaire bien de chez-nous.  De pionniers audacieux à des icônes contemporaines, nous découvrirons comment ces talents exceptionnels ont laissé leur empreinte sur le paysage musical nord-américain. Préparez-vous à un voyage captivant à travers le rythme, les rimes et l'histoire inoubliable de la culture rap qui a su conquérir cœurs et esprits, de Montréal à Vancouver en passant par les maritimes.


BrassMunk

BrassMunk a été formé en 1997 par un groupe d'amis qui partageaient une passion pour la musique et un désir de mettre en valeur leurs expériences en tant que jeunes hommes grandissant à Scarborough, Ontario.  Les membres originaux du groupe comprenaient S-Roc (Dwayne King), Clip (Jason Balde), May One 9 (Randy Brookes) and DJ/producer Agile (Ajene Griffith). May One 9 fut remplacé par King Reign (Kai Thomas) en 2006.  

La percée de BrassMunk est venue avec la sortie de leur premier album, Dark Sunrise, en 2002. L'album a montré leur polyvalence, mélangeant des éléments de boom-bap, de funk et de soul avec leur narration caractéristique.  Des morceaux comme Big et Oh Supaman ont non seulement mis en évidence leur dextérité lyrique, mais ont également donné un aperçu des diverses influences culturelles qui ont façonné leur musique.

Le dévouement du groupe à repousser les limites était évident dans leur album qui a suivi, Fewturistic, sorti en 2007. Cet album a vu BrassMunk expérimenter de nouveaux sons et techniques de production. L'évolution de leur style a démontré leur engagement envers la croissance et l'exploration artistique.

L'impact de BrassMunk sur le paysage hip-hop canadien est incommensurable.  Ils ont non seulement ouvert la voie à d'autres artistes de rap locaux, mais ont également remis en question la perception de ce à quoi pourrait ressembler le hip-hop canadien. 




Devon

L'histoire de Devon en est une de persévérance et de passion.  Né et élevé à Toronto, il a grandi entouré de la riche mosaïque culturelle de la ville.  Dès son plus jeune âge, Devon a trouvé du réconfort dans la musique, l'utilisant comme moyen d'exprimer ses pensées, ses rêves et ses défis.  Il a été attiré par l'honnêteté brute du hip-hop, trouvant dans ses couplets un reflet de ses propres expériences de vie. Il a marqué le monde du rap canadien en 1990 avec sa chanson Mr.Metro. Une chanson dénonçant le profilage racial fait par les forces de l'ordre.

Ce qui distinguait Devon de la pléthore d'artistes émergents de l'époque, fut sa capacité à insuffler de l'authenticité à sa musique.  Son contenu lyrique plongeait dans ses luttes personnelles, les relations et les problèmes de société.  Avec une cadence à la fois introspective et sans vergogne, les vers de Devon ont résonné avec les auditeurs.

Dans le monde toujours collaboratif de la musique, Devon a également fait sa marque grâce à des partenariats stratégiques. Ses collaborations avec d'autres artistes canadiens, ainsi qu'avec des talents internationaux, ont élargi sa portée et ajouté de nouvelles dimensions à son art. L'ascension de Devon des rues de Toronto à l'avant-garde de la scène rap canadienne témoigne de son dévouement, de son talent et de son lien authentique avec son public. 




Butta Babees

Le paysage musical de Montréal est réputé pour sa diversité et sa richesse culturelle, et parmi les joyaux de la scène hip-hop émerge le groupe rap montréalais Butta Babees. Fondé avec passion et détermination, le groupe a su captiver les auditeurs grâce à son style unique et à ses paroles profondes à la fin des années 90.

Composé de membres talentueux mené par Manchilde, les Butta Babees se sont réunis pour créer une musique qui reflète à la fois leurs expériences personnelles et les réalités de la vie urbaine. Leur fusion de rythmes accrocheurs, d'échantillons musicaux éclectiques et de paroles réfléchies a permis au groupe de se démarquer dans un paysage musical en constante évolution.

Le single Understand yourself tiré du EP The Entré reste un morceau intemporel qui définit très bien le groupe montréalais. 

L'une des caractéristiques distinctives des Butta Babees est leur capacité à aborder des thèmes profonds et pertinents dans leurs chansons. Le groupe n'a pas peur de plonger dans des sujets sociaux, politiques et personnels, offrant ainsi une perspective authentique et honnête sur la réalité qu'ils vivent. Les paroles de Manchilde sont souvent une exploration de l'identité, de l'injustice et de la recherche d'espoir au sein de la complexité urbaine.

Manchilde, qui habite maintenant à Philadelphie aux États-Unis demeure actif et mérite toujours notre attention.





Infinite

Desmond Francis, mieux connu sous son nom de scène Infinite, est un rappeur canadien, surtout connu pour ses contributions à la bande originale de Street Fighter III : 3rd Strike et en tant que membre du groupe hip-hop Ghetto Concept.

Élevé dans le quartier Rexdale de Toronto, Infinite est le plus jeune de trois frères.  Il a commencé sa carrière en tant que DJ pour Ghetto Concept, faisant ses débuts en tant que rappeur sur le single E-Z on tha Motion du groupe en 1994, qui a remporté un prix Juno pour le meilleur enregistrement rap.  L'année suivante, une tragédie frappe, l'un de ses frères est tristement assassiné. Cette épreuve le conduit à quitter le groupe et ce, au moment où le groupe était au sommet de son succès.

En 1997, Infinite entame une carrière solo et crée son propre label, Lockdown Entertainment, avec son frère Cain.  Cette année-là, il sort son premier single Gotta Get Mine, qui lui vaut une deuxième nomination aux prix Juno pour le meilleur enregistrement rap.  Le single est apparu sur son EP 360°, sorti en 1998. L'année suivante, il sort son deuxième single Take a Look. Le clip a remporté deux MuchMusic Video Awards pour la meilleure vidéo rap et le meilleur vidéo indépendante.

En 1999, Infinite a été choisi par Capcom pour contribuer à la bande originale du jeu vidéo Street Fighter III : 3rd Strike en interprétant des voix ainsi que trois chansons.

En 2005, Maestro Fresh Wes et Infinite s'associent afin de créer un tout nouveau classique du rap canadien A Criminal Mind une reprise de la fameuse chanson de Gowan. Alors que son influence continue de façonner la trajectoire du hip-hop au Canada, Infinite demeure un symbole d'intégrité artistique et de dévouement inébranlable au métier.





Moka Only

Avec une carrière de plusieurs décennies, Moka Only a non seulement eu un impact significatif sur la scène musicale canadienne, mais s'est également taillé une place en tant qu'artiste polyvalent, producteur et innovateur.

Né à Victoria, en Colombie-Britannique, sous le nom de Daniel Denton, Moka Only a commencé son parcours musical au début des années 1990.  Il a d'abord attiré l'attention en tant que membre du groupe Swollen Members, contribuant à leur succès précoce.  Cependant, ce sont ses efforts en solo qui ont vraiment mis en valeur ses prouesses artistiques.  Le style unique de Moka Only, mélangeant des rimes fluides, des jeux de mots complexes et un comportement décontracté, lui a rapidement valu une base de fans dévoués.

Très tôt dans sa carrière, Moka Only a adopté la production indépendante, l'autopromotion et la distribution bien avant que cela ne devienne une tendance dominante.  

L'impressionnante discographie de Moka Only en dit long sur son dévouement à son métier.  Il a sorti plus de 60 albums et d'innombrables singles, mettant en valeur sa nature prolifique en tant qu'artiste.  Cette production prolifique témoigne de son engagement à fournir constamment de la musique de qualité et à rester en contact avec son public.

Moka Only a contribué à façonner la scène indépendante et à inspirer une nouvelle génération d'artistes à prendre en main leur carrière.  Son accent sur l'authenticité, la créativité et la fidélité à soi-même reste une leçon inestimable pour les musiciens en herbe.






Bless

Bless, de son vrai nom Ben Rinehart, est né à Montréal, une ville réputée pour sa richesse culturelle. Bless a été plongé dans une multitude de langues, de traditions et d'expériences qui façonneront son identité artistique.  Dès l'âge de 8 ans, Bless est attiré par le breakdance et devient b-boy. C'est rendu à l'âge de 12 ans qu'il décide de prendre le micro et enregistre ses premières chansons. 

La musique de Bless se caractérise par un mélange de lyrisme complexe et de narration émouvante. Ce qui distingue Bless, c'est sa capacité innée à entrelacer ses propres expériences avec des récits sociétaux plus larges, offrant aux auditeurs un aperçu à la fois des luttes personnelles et des vérités universelles.

Son style comble le fossé entre l'ère classique du hip-hop et les paysages sonores modernes d'aujourd'hui.  Qu'il rappe sur des rythmes boom-bap ou qu'il expérimente la production contemporaine, Bless conserve une authenticité caractéristique qui lui a valu une base de fans dévouée.

Bless a été catapulté sous les projecteurs avec la sortie de son album fondateur, Platinumberg, à la fin des années 1990.  L'album a mis en valeur sa polyvalence en tant qu'artiste avec des morceaux comme They don't know et Talk to me avec Guru de Gang Starr ou How we do avec Afu-Ra et A Sun de Perverted Monks. Sa collaboration avec le producteur légendaire montréalais DJ Ray Ray lui a valu des éloges et son album Platinumberg est maintenant considéré comme un des plus grands classiques du paysage hip-hop canadien. 

Une autre vedette de la discographie de Bless est l'album Spoils of War, qui a exploré les thèmes de la lutte, de la persévérance et de la conscience sociale.  Des morceaux comme Feel this pain et Paid the price ont présenté le côté introspectif de Bless, offrant un aperçu plus profond de ses pensées et de ses émotions.

Au cours de sa carrière, Bless a travaillé avec des artistes de renoms tels que :  Rah Digga (Flipmode Squad), Cappadonna (Wu-Tang Clan), Twista, Foxy Brown, Nature, DJ Tony Touch, DJ Lethal entre autres….

Le parcours de Bless en tant que rappeur canadien est imprégné d'authenticité et de résilience.  Sa capacité à créer des récits qui transcendent les frontières géographiques et linguistiques a solidifié sa place de véritable pionnier dans le paysage hip-hop canadien. 





DL Incognito

Oliver Nestor, mieux connu sous le nom de DL Incognito, est un rappeur et producteur de hip-hop canadien d'Ottawa, en Ontario.  Il est actuellement signé chez URBNET Records mais exploite également son label indépendant Nine Planets Hip Hop avec son frère.  En 2007 et 2009, il a été nominé pour un Juno du meilleur enregistrement de rap.

DL a commencé sa carrière en 1999 lorsqu'il est apparu sur la compilation Nine Planets Hip Hop Welcome To The Land Of The Lost.  En 2002, il sort son premier projet solo A Sample and a Drum Machine.  Deux ans plus tard, il récidive avec l'album Life's a Collection of Experiences.

DL ne s'arrête pas là, en 2006, il présente Organic Music for a Digital World. L'album a reçu une nomination aux prix Juno. Toujours avec le même rythme effréné, en 2008, DL présente A Captured Moment in Time, qui, comme ses derniers albums, a également reçu une nomination aux Juno.

En 2013, il a sorti l'album Someday Is Less Than a Second Away, qui présente D-Sisive, ainsi que d'autres. Toujours actif aujourd'hui DL Incognito fait partie de la royauté canadienne du rap et demeure un nom qui se doit d'être mentionné dans une liste comme celle-ci.





Cadence Weapon

Cadence Weapon, de son vrai nom Rollie Pemberton, est un rappeur, producteur et écrivain canadien qui s'est taillé une place importante dans la scène du hip-hop. Né le 18 janvier 1986 à Edmonton, en Alberta, Cadence Weapon est reconnu pour son style innovant, ses paroles réfléchies et son engagement envers l'exploration musicale.

Dès son plus jeune âge, Cadence Weapon a été exposé à la musique grâce à son père, Teddy Pemberton, qui était un DJ de renom et le directeur musical de la station de radio CKUA. Cette influence musicale précoce a sans aucun doute façonné son intérêt pour la création musicale et sa compréhension profonde de la culture hip-hop.

Après avoir quitté Edmonton pour étudier à Montréal, Cadence Weapon a commencé à faire sa marque dans la scène musicale underground. En 2005, il a sorti son premier album, intitulé Breaking Kayfabe, qui a instantanément attiré l'attention grâce à ses paroles intelligentes et ses beats novateurs. L'album a été salué par la critique et a même été nominé pour le prix Polaris, qui récompense le meilleur album canadien de l'année.

Ce premier succès a ouvert la voie à une carrière prolifique pour Cadence Weapon. Son deuxième album, Afterparty Babies,  est sorti en 2008 et a continué à démontrer sa créativité et sa maîtrise des mots. Il a ensuite sorti Hope in Dirt City en 2012, un album qui a été acclamé pour sa fusion unique de hip-hop, d'électronique et d'autres influences musicales.

En plus de sa carrière musicale, Cadence Weapon est également un écrivain accompli. Il a écrit et fait des publications notamment pour Pitchfork et The Globe and Mail, sur des sujets liés à la musique, à la culture et à la société. Cette diversité d'expression témoigne de sa profondeur intellectuelle et de son engagement envers le dialogue culturel.

Au fil des ans, Cadence Weapon a réussi à maintenir sa pertinence et son influence dans le monde du hip-hop. Son exploration constante de nouveaux sons et de nouvelles idées en fait un artiste en constante évolution.





Dream Warriors 

Le groupe de rap canadien Dream Warriors a émergé sur la scène musicale avec un style distinctif qui a captivé les auditeurs et redéfini les frontières du genre. Fondé à Toronto en 1988 par les membres King Lou, Capital Q et plus tard Spek et DJ Luv, Dream Warriors s'est rapidement fait un nom grâce à sa fusion de rap, de jazz, de funk et de soul.

Cette même année, King Lou se distingue apparaissant sur la chanson Victory is calling auprès de Michie Mee, L.A. Luv et la légendaire MC Lyte.

Leur premier album, And Now the Legacy Begins, sorti en 1991, a agi comme un catalyseur pour l'expansion du hip-hop au-delà des normes conventionnelles. Paroles intelligentes, rythmes jazzy, échantillons soigneusement sélectionnés, Dream Warriors ont créé un paysage sonore unique qui a su capturé l'attention d'un public diversifié.

En 1992, L'album est certifié or et la chanson My definition of boombastic jazz style se voit décerné le Juno pour enregistrement de l'année. Ils seront nominées a deux autres reprises au courant de leur carrière, 1995 pour l'enregistrement de l'année avec Subliminal Simulation et 1997 pour The Master Plan. Dream Warriors ont fait plusieurs collaborations avec des artistes de renom tels que Gang Starr, Digable Planets et Herbaliser.

En mettant en avant la créativité et l'engagement social, Dream Warriors ont contribué à élargir la portée du rap en tant qu'outil de changement culturel et politique au Canada. Bien que les années aient passé depuis leur premier succès, leur influence continue de se faire sentir. Leur musique reste intemporelle, témoignant de la pertinence continue de leurs paroles et de leur son unique. 






Saukrates

Saukrates, de son vrai nom Karl Amani Wailoo, est né le 6 mars 1978 à Toronto. Il a su rapidement se démarquer grâce à ses paroles incisives et son flow unique. Non seulement rappeur, Saukrates est également un producteur de talent et co-fondateur de son propre label, Capitol Hill. De plus, il a été la face du groupe rap/r&b Big Black Lincoln et membre du collectif Gilla House Collective, un collectif créé par nul autre que Redman.

En 1996, sa chanson Still caught up a été nominé pour la meilleure chanson rap au gala Juno, un gala célébrant l'industrie de la Musique canadienne. Idem pour sa chanson Money or Love en 2000. Son album Underground Tapes, où l'on peut retrouver des noms tel que Guru, Xzibit, Heltah Skeltah, Masta Ace, OC, Choclair, Pharoah Monch et Common, est considéré comme classique au nord et au sud de la frontière… 

En tant que producteur, il a brillé sur des morceaux comme Uh huh et Enjoy the ride sur l'album de Redman, Malpractice. Il a aussi fourni la chanson Fine line pour la trame sonore de How High, un film mettant en vedette Redman et Method Man. En 2002, Saukrates s'associe avec BrassMunk et crée le chef d'œuvre intitulé Heaven pour nul autre que Nas et Jully Black. En 2007, il apparaît à 2 reprises sur l'album de Redman, Red Gone Wild et en 2009, il remet ça avec la chanson A-Yo sur l'album Blackout 2 de Redman et Method Man. Saukrates a eu un énorme impact chez nos voisins du sud et à ce jour, reçoit des louanges et du respect venant de légendes du rap américain. Au travers les années, Saukrates a enchaîné des productions avec Nelly Furtado, K-OS, Classified, Maestro Fresh Wes, Nickelus F, OB O'Brien, Andreen Mill, King Reign et de nombreux autres…

Son influence s'étend au-delà de la musique. Saukrates a joué un rôle clé dans le développement de la scène hip-hop canadienne, aidant à établir une présence solide pour le genre. Ses collaborations avec d'autres artistes, sa participation à des projets novateurs et sa capacité à mélanger différents styles musicaux ont contribué à son statut d'icône respectée.

À travers sa carrière, Saukrates a maintenu une approche authentique et a su évoluer avec les tendances tout en restant fidèle à son identité artistique. Son impact perdure toujours dans le paysage musical, en tant que pilier du hip-hop canadien et en tant qu'artiste accompli et respecté.



Bonus Historique 

Michie Mee

Michelle McCullock, mieux connue sous son nom de scène Michie Mee, est une icône majeure du rap et du cinéma canadiens. Née le 1er novembre 1970 à Kingston, en Jamaïque, elle a marqué l'histoire en devenant la première MC féminine reconnue au Canada, laissant un héritage riche derrière elle en tant que pionnière du hip-hop dans le pays.

Implantée dès son jeune âge dans le quartier Jane and Finch de Toronto, Michie Mee a amorcé sa carrière professionnelle à seulement 14 ans. En 1985, lors d'un concert à Toronto, Boogie Down Productions l'a introduite au public et elle a saisi cette opportunité pour enflammer la foule. Collaborant avec DJ L.A. Luv (Phillip Gayle), elle a formé le duo dynamique Michie Mee & L.A. Luv. Leur présence a illuminé la compilation rap canadienne de 1987, Break'n Out, supervisée par KRS-One et Scott La Rock de Boogie Down Productions.

Le premier single du duo, Elements of Style, a résonné aux États-Unis, ouvrant ainsi la voie à un contrat avec First Priority/Atlantic Records en 1988. Du coup, Michie Mee est devenue la première MC canadienne à signer avec une grande maison de disques. Cette même année, leur collaboration dans la compilation The First Priority Music Family: Basement Flavor les a associés à des talents comme MC Lyte et Howard Hughes.

En 1990, elle a contribué au single Can't Repress the Cause au sein du collectif Dance Appeal, un regroupement artistique de Toronto comptant des figures comme Maestro Fresh Wes, Dream Warriors, et bien d'autres. L'année suivante a vu la sortie de leur premier album en duo, Jamaican Funk-Canadian Style, fusionnant habilement les styles dancehall reggae et hip-hop, et donnant naissance au single Jamaican Funk. Vendu à plus de 60 000 exemplaires aux États-Unis, cet album a été nominé pour un prix Juno en 1992.

Après des péripéties légales, Michie Mee a tracé sa propre voie et partagé la scène avec des artistes de renom tels que Salt-n-Pepa et Sinéad O'Connor. Elle a également fondé le groupe de rock alternatif Raggadeath, qui a connu un succès notable au Canada en 1995. Tournant ensuite vers les projecteurs et caméras à la fin des années 1990, elle s'est démarquée avec des rôles au cinéma et à la télévision tout en continuant de contribuer à la scène musicale.

2020 a marqué un jalon important dans sa carrière, avec la sortie tant attendue de son troisième album complet, Bahdgyal's Revenge, en collaboration avec son ami et collaborateur de longue date, Chuck D du légendaire groupe Public Enemy. Ainsi, après 35 ans d'activité, Michie Mee demeure une force vivante et une source d'inspiration pour les générations présentes et futures d'artistes. Sa persévérance et son impact indéniable maintiennent son règne en tant que reine du rap canadien, une véritable légende de la scène musicale et culturelle.

Joyeux 50e!

Partie 1 - WE THE NORTH

Partie 2 - WE THE NORTH

Partie 3 - WE THE NORTH

Partie 4 - WE THE NORTH

Partie 5 - WE THE NORTH




Nation Hip-Hop, Alex Wallace 26 août 2023