Les Chroniques ''WE THE NORTH'' partie 4

Touche nordique partie 4
9 septembre 2023 par
Nation Hip-Hop, Alex Wallace


Bienvenue à la quatrième partie de notre série captivante sur les 50 noms incontournables de l'histoire du rap anglophone au Québec et au Canada. Dans cette étape de notre exploration, nous plongeons pour la première fois dans le vibrant monde du rap des Premières Nations, célébrant l'incroyable diversité et la richesse culturelle de ces artistes autochtones. Nous découvrirons également une artiste prolifique qui a fait le saut du micro au journalisme, ainsi qu'un battle rappeur dont la renommée n’est plus à prouver. De plus, nous rendrons hommage aux pionniers et aux légendes qui ont laissé une empreinte indélébile sur les 50 ans d'histoire du hip-hop au Canada. Préparez-vous à plonger dans un univers musical et culturel fascinant où la créativité et l'innovation ne connaissent pas de limites. 

We the North pt. 4


War Party

Le groupe War Party, fier représentant de la Nation Cris de Waskcis, en Alberta, a marqué l'histoire de la musique autochtone au Canada en combinant habilement leurs racines ancestrales avec le rythme du rap. Actifs de 1995 à 2004, les membres du groupe : Rex Smallboy, Ryan Small, Cynthia, Karmen "Hellnback" Omeasoo, Bryan Omeosoo,  Tom Crier ont laissé une empreinte permanente sur la scène musicale, accumulant des nominations et remportant le prestigieux trophée du meilleur groupe rap aux Aboriginal Music Awards.

Leur album phare, "The Reign," sorti en 2000, a été un succès retentissant. Il a captivé le public avec ses paroles engageantes et ses rythmes entraînants, tout en portant un message puissant sur la résilience et la fierté autochtones. L'album a reçu des éloges de la part de la communauté musicale et du public, solidifiant ainsi la réputation de War Party en tant que force incontournable dans le monde du rap autochtone.

En 2003, le groupe a suivi avec l'album "The Greatest Natives from the North," qui a également connu un grand succès. Avec des pistes emblématiques telles que "This Land Was Ours," War Party a continué à célébrer leur héritage culturel tout en racontant des histoires puissantes de la vie autochtone moderne. La chanson "This Land Was Ours" est devenue particulièrement populaire et a été présentée dans le film "Adventures of Power" d'Ari Gold, ce qui a élargi leur audience et leur influence.

War Party a joué un rôle essentiel dans l'évolution du rap des Premières Nations au Canada. Leur fusion unique de la musique traditionnelle autochtone, de la langue et de la culture avec le rap contemporain a ouvert de nouvelles voies pour les artistes autochtones et a contribué à sensibiliser le public à leurs réalités et à leur histoire.

Bien que le groupe se soit dissous en 2004, leur légende perdure. War Party reste une référence dans le milieu du rap des Premières Nations, ayant ouvert la voie à de nombreux artistes autochtones qui ont suivi leurs traces. War Party demeure un exemple vivant de l'impact que la musique peut avoir pour faire entendre la voix des communautés autochtones et promouvoir la compréhension et l'appréciation mutuelle.





Tali Taliwah

Tali Taliwah, Nathalie Indongo de son vrai nom, incarne l'intelligence, l'engagement et le talent artistique. Sa musique transcende les barrières linguistiques et culturelles, et son impact sur la communauté ne peut être surestimé. Elle est une figure importante du hip-hop montréalais, une source d'inspiration pour les jeunes artistes et une voix essentielle dans le paysage musical canadien. 

Connue comme membre importante du groupe légendaire Nomadic Massive, Tali Taliwah est une artiste émérite dont l'influence s'étend bien au-delà des frontières de la grande ville de Montréal. Nomadic Massive est un super-groupe de rap montréalais reconnu et acclamé mondialement. L'équipe de rédaction de Nation Hip-Hop se réserve le plaisir de vous écrire un article important sur ce groupe au cours des prochaines semaines. 

Nathalie Indongo a suivi une formation en littérature à l'Université d'Ottawa, où elle a acquis les compétences linguistiques et narratives qui deviendront plus tard sa marque de commerce. En parallèle, elle a reçu son certificat en journalisme au Humber College, renforçant ainsi son engagement envers la parole articulée et réfléchie.

L'artiste polyglotte rappe à la fois en anglais et en patois des Caraïbes, un mélange harmonieux de cultures qui transcende les frontières linguistiques et géographiques. C'est cette diversité qui transparaît dans ses paroles, à la fois poétiques et puissantes, engagées dans des questions sociales et politiques qui touchent notre monde contemporain.

Ce qui distingue Tali Taliwah, c'est sa capacité à briller aussi bien en solo qu'au sein du collectif Nomadic Massive. Sa collaboration avec des artistes tels que Heatstreets est un exemple de sa polyvalence et de son adaptabilité artistique. La chanson "Times" du groupe est un chef-d'œuvre de rap multilingue où Taliwah fait étalage de son flow incroyable, jonglant avec aisance entre trois langues différentes.

Mais Tali Taliwah n'est pas seulement une artiste talentueuse, c'est aussi une figure importante au sein de la communauté. En tant que co-fondatrice de Hip-Hop No Pop, elle a créé une série d'ateliers éducatifs et créatifs qui ont permis de nourrir la relève musicale et artistique de Montréal. Elle a consacré son énergie à l'éducation et à l'inspiration des générations futures.

Aujourd'hui, Tali Taliwah continue de briller. Elle est devenue recherchiste, journaliste et animatrice apportant sa perspective unique à la prestigieuse CBC, le volet anglophone de Radio-Canada. Elle s'est fait décerner le prix de personnalités radio anglophone de l'année en 2019. Son engagement envers le journalisme reflète son désir constant de raconter des histoires significatives et de donner une voix aux communautés marginalisées.

Malgré l'absence d'un projet LP solo, la discographie de Tali Taliwah reste remarquable. Que ce soit au sein de Nomadic Massive ou en collaboration avec de nouveaux artistes émergents, Tali Taliwah assure à chaque morceau, incarnant pleinement son rôle de pionnière et de légende dans la scène hip-hop montréalaise.





Belly

Belly, de son vrai nom Ahmad Balshe, est un rappeur canadien d'origine palestinienne dont l'histoire et la musique ont captivé les auditeurs du monde entier.

Né à Janine, en Palestine, Belly a fait ses premiers pas dans la musique à Ottawa où il a émigré avec sa famille à un jeune âge. C'est là-bas qu'il a commencé à façonner sa carrière musicale tout en portant avec lui les influences de ses racines palestiniennes. Cette dualité culturelle a profondément marqué son art, se reflétant dans ses paroles poignantes et sa capacité à raconter des histoires de vie. 

Au début de l'année 2000, il se fait remarquer par Tony Sal qui fonde aussitôt Capital Prophet Records, comptant Belly et Massari dans son équipe. Après un passage non fructueux aux états-unis, le duo de Belly et Massari, connu sous le nom controversé The Prophet, reviennent dans la Capitale Nationale et présentent un premier EP intitulé Spitfire. Malgré que le single "Spitfire" soit bien reçu, le succès reste mitigé pour le duo. De retour dans la rue, Belly refuse d'abandonner et continue de produire en studio. Au travers les années suivantes, ils présentent 3 albums de type mixtape qui s'écoulent a coup de 60000 exemplaires partout en Amérique du Nord. Sentant que le succès était à portée de main, Belly décide alors de présenter plusieurs single dont : "Be easy", "Rush the floor" et "Smile for me" qui finiront tous dans le top 10 canadiens. Il deviendra par la suite vice-président de Capital Prophet Records et conseiller de Tony Sal.

C'est avec son premier album  "The Revolution" sorti en 2007 qu'il se fait véritablement  remarquer et ce, à l'échelle mondiale. Ce projet a été acclamé par la critique et a mis en lumière son engagement à raconter les réalités de la rue et les luttes auxquelles il avait été confronté. Cet album a démontré sa grande versatilité. Avec sa chanson "Don't be shy" accompagné de Nina Sky, il démontra sa capacité à créer des titres succès accessible au grand public. Avec sa chanson "History of Violence", il démontra son côté revendicatif et dénonciateur, capable de parler de sujet difficile tel que le conflit israelo-palestinien ou la guerre en Irak. Cette chanson demeure sa plus controversée à ce jour…

Son succès ne s'est pas arrêté là. Belly a continué à sortir des projets influents tels que "Up for days" et "Another Day in Paradise," ou plus récemment "Mumble Rap" et "Mumble Rap 2" qui ont consolidé sa réputation en tant qu'artiste émérite. Au travers ses projets, Belly a également collaboré avec certains des plus grands noms de l'industrie musicale, tels que The Weeknd, Snoop Dogg, Kurupt et bien d'autres. Ses collaborations fructueuses ont élargi son audience et ont contribué à renforcer sa réputation à l'échelle internationale.

L'une des caractéristiques les plus marquantes de la musique de Belly est son engagement social et politique. Il n'a jamais hésité à aborder des questions sensibles, notamment celles liées à la Palestine et aux conflits du Moyen-Orient. Ses paroles reflètent souvent sa quête de justice et de compréhension dans un monde troublé par les inégalités et les conflits.

En somme, Belly est bien plus qu'un artiste. Il incarne la fusion de la diversité culturelle et du talent musical tout en utilisant sa voix pour sensibiliser le monde aux problèmes qui lui tiennent à cœur. Il est une étoile montante incontournable du rap canadien et mondial.




Point Blank

Point Blank est un groupe important de l'histoire du rap canadien ayant vu le jour en 1992 dans le quartier de Regent Park à Toronto. Composé de six MCs : Imperial, Trouble, Kidd, RPD, Jackal, et Stump, ainsi que du producteur Pikihed, ils ont conjointement fondé la compagnie Tilt Rock Record. Le groupe a réussi à obtenir un précieux contrat de distribution avec Koch Entertainment Canada, une des plus grandes compagnies distributrices de labels indépendants de l'époque.

Leur musique est profondément enracinée dans leur expérience de vie à Regent Park, le plus grand projet d'habitation du Canada, ce qui se reflète dans leurs paroles et leur son. Ils abordent des questions sociales cruciales telles que la monoparentalité, le profilage racial, la pauvreté systémique et la brutalité policière offrant ainsi une voix aux jeunes des quartiers défavorisés.

De 1996 à 1997, Point Blank s'est fait un nom dans la scène underground grâce à des singles percutants comme "Retaliation" et "Startin shit" qui ont rapidement gagné en popularité à travers l'Amérique du Nord. Le groupe a continué à enchaîner les succès avec des singles tels que "Thin Line", "We All Thugs" (2001), "Life" (2002), "Want It Wit Us" (2003), et "Born and raised in the ghetto" (2007), ce dernier comptant aujourd'hui plus d'un million de vues sur YouTube, demeurant l'un de leurs plus grands succès. 

Cette formule gagnante a perduré jusqu'à la sortie de leur premier album officiel, l'éponyme "Point Blank", en 2008. Cet album a immédiatement pris d'assaut les classements, se hissant au sommet du classement Nielson Soundscan Canadian Independent Charts et se plaçant parmi les cinq premiers du classement Canadian Independent Rap Charts. Il a également dominé les ventes à Toronto pendant trois semaines consécutives. 

Après le triomphe de l'album "Point Blank", le groupe a poursuivi sur sa lancée en enchaînant les singles à succès, tels que "T.O. to O.T." (2008) et "Game got deep", jusqu'à la sortie de leur deuxième album studio, "X-History". Cet album, caractérisé par son engagement social et des vidéos audacieuses, a conquis à la fois la critique et le public. Il s'est ainsi inscrit comme un élément marquant de la riche discographie de Point Blank, une discographie qui s'étend jusqu'à nos jours.

Avec une carrière musicale qui s'étend sur plus de vingt-cinq ans, Point Blank reste un pilier du rap canadien. Leur longévité est le fruit de leur détermination et de leur travail acharné, faisant d'eux un modèle à suivre pour les jeunes artistes québécois et canadiens. L



Rico Blox

Rico Blox, un MC originaire de Chomedey, Laval, Québec, a tracé sa voie dans le monde du hip-hop depuis plus de trois décennies. Sa carrière impressionnante et sa contribution à la scène rap québécoise en font un véritable pilier de la musique dans la région.

Rico Blox fait ses premiers pas dans le rap en 1991. À cette époque, la scène hip-hop de Laval était en pleine émergence et Rico Blox était l'un de ses membres fondateurs. Il a suivi les traces de rappeurs locaux comme R-Kade (alias Dru Onyx) et Malicious (aujourd'hui connu sous le nom de Mr. MALISH), qui ont contribué à l'établissement de la scène rap lavalloise.

À la fin des années 90, Rico Blox crée un buzz considérable à Laval grâce à ses talents en freestyle, en battlerap et en live. Sa réputation grandissante l'a conduit à devenir membre fondateur du groupe de rap lavallois "Renegades", aux côtés de Reggie Charles, P hu$tle & Benny Dinero.

En 2003, Rico Blox a marqué un jalon important avec la sortie de son premier projet, le mixtape "Audiocrack vol 1". Il a suivi cela en 2005 avec le mixtape "The Truth in the Booth". Cette période a également vu Rico Blox jouer au stade olympique pour le salon de l'auto de Montréal en 2005.

En 2007, Rico Blox a lancé une série de chansons intitulée "Fuck Fame Fridays", publiant une chanson chaque semaine sur son blog. Cette série a duré 15 semaines, renforçant encore sa présence dans la scène rap locale.

En 2009, sa chanson "100 bars", produite par le légendaire producteur montréalais Didier Tovel (alias C4), a attiré l'attention de l'industrie ainsi que des promoteurs. Il a commencé à faire les premières parties et à partager la scène avec des artistes majeurs tels que Das Efx, D12, Masta Ace, Big Krit, M.O.P et bien d'autres.

La reconnaissance internationale a suivi en 2010 avec la sortie du single "It's All Good", produit par Ruffsound. La chanson a été remarquée par des blogs américains renommés, propulsant ainsi Rico Blox sur la scène internationale. La même année, il présente deux autres singles qui auront du succès, "Million dollar charm" et "Ready" tous produit par Koma Karma.

En 2011, Rico Blox atteint de nouveaux sommets avec son single à succès "Stop Frontin" en featuring avec Uness, produit par DJ Manifest. Cette chanson a été diffusée sur des stations de radio de renom, propulsant Rico Blox au-delà des frontières du Canada

Rico Blox a également participé au documentaire d'Aux TV, "The Ultimate MC", en 2011, où il a combattu le champion d'End of the Weak, Scynikal. Le documentaire et la bataille ont été diffusés à la télévision nationale au Canada et aux États-Unis, marquant un autre moment fort de sa carrière. La même année, il est appelé à performer au festival de graffiti et d'arts urbains UnderPressure de Montréal

Après une pause de 9 ans dans la musique, suite à des problèmes de santé, Rico Blox est revenu en 2020 avec une énergie renouvelée pour son single "Risk it all". Par la suite, Il collabore avec le groupe montréalais Slik Jack pour les chansons "Robbin' shit" et "Rig afta rig", toutes deux produites  par Sqreeb ainsi que  "Armani suit" produit par le légendaire Statik Selektah.

Les sorties les plus récentes et mieux connues sont  "Sick Poetry" un track boombap incroyable aux côtés de Qwesta, un autre pionnier du rap québécois. "Out the Dirt" avec Travis Bryant, un autre mc prolifique anglophone de la Belle Province et "King of the Jungle" où Rico Blox channel son alter ego "Barzan" et crache des bars de ligue majeurs redoutables..

Aujourd'hui, Rico Blox continue de travailler avec des producteurs talentueux comme Léon Stone. Avec plus de 25 ans d'expérience, il reste un exemple de persévérance et de détermination pour la relève anglophone du rap québécois. Rico Blox est indéniablement l'un des plus grands paroliers du rap canadien, un artiste qui évolue constamment et qui continue de laisser sa marque sur la scène musicale.



Drezus

Drezus, de son vrai nom Jeremiah Manitopyes, est un mc, et activiste né à Saskatoon, en Saskatchewan. Il représente le Nation de Cri des Plaines et est maintenant basé à Calgary, Alberta. Son héritage cri est profondément ancré dans sa musique et il est connu pour fusionner harmonieusement les éléments autochtones traditionnels avec le hip-hop contemporain.  Cette fusion culturelle témoigne de son engagement à préserver et célébrer ses racines.

Le parcours de Drezus dans l'industrie musicale a commencé dès son plus jeune âge, alimenté par sa passion pour la narration et son désir de représenter son peuple. Il est de la même lignée que War Party et fait partie des membres fondateurs du collectif Rezofficial. Au travers les années, il a perfectionné ses compétences en tant que parolier et interprète, gagnant progressivement en reconnaissance au sein de la communauté autochtone et du milieu artistique Canadien.

L'un des moments marquants de la carrière de Drezus est survenu avec la sortie de son album  Indian Summer  en 2014. Ce projet puissant explorait les thèmes de l'identité, de la résilience et de la lutte pour la justice.  Il a rapidement été acclamé non seulement au sein de la communauté autochtone, mais aussi dans le monde hip-hop au sens large.

Au-delà de sa musique, Drezus est connu pour son activisme.  Il utilise sa plateforme pour sensibiliser aux enjeux qui touchent les communautés autochtones, tels que la préservation culturelle, les droits fonciers et la justice sociale.  Ses chansons servent souvent d’hymnes puissants pour ces causes.

En 2016, Drezus sort "Red Winter", un album qui met en valeur son évolution artistique et sa maturité.  L’album s’intéresse à son parcours personnel et à ses expériences en tant qu’artiste autochtone, abordant les thèmes de l’espoir, de la résilience et de la fierté culturelle.

Drezus continue d'inspirer et de se connecter avec le public à travers sa musique.  Il est la voix des jeunes autochtones qui aspirent à briser les barrières et à célébrer leur patrimoine dans un monde où la représentation compte.

En tant que rappeur autochtone, Drezus a brisé les stéréotypes et ouvert la voie à d’autres artistes autochtones pour qu’ils progressent dans l’industrie du rap.  Sa musique sert de pont entre les cultures, favorisant la compréhension et l'unité.

Le voyage de Drezus dans le monde du hip-hop est plus qu'une simple odyssée musicale.  Il s'agit d'un puissant témoignage de l'esprit durable des cultures autochtones et de leur capacité à prospérer et à évoluer dans le monde moderne.  Grâce à sa musique et à son plaidoyer, Drezus a prouvé qu'il n'était pas seulement un rappeur ;  il est un ambassadeur culturel, une voix de résilience et une source d'inspiration pour beaucoup.  Son héritage dans l’industrie du rap et dans la communauté autochtone témoigne de son impact durable.



K'Naan

L'histoire de K'naan est celle d'un jeune homme qui a trouvé refuge dans les mots et les rythmes du hip-hop pour échapper à l'adversité. Fuyant la Somalie en 1991 en raison de la guerre civile, il a immigré au Canada, où il a continué à écrire des poèmes et à composer des chansons. Son style unique mélange les influences du rap américain avec les sons de sa culture somalienne, créant ainsi une musique riche en diversité culturelle.

C'est la Somalie qui a forgé le musicien et MC K’NAAN Warsame. Petit-fils de Haji Mohamed, l’un des plus grands poètes somaliens, et neveu de la chanteuse à succès Magool, K’Naan a créé son propre courant musical empruntant au reggae, au funk, à la pop, à la soul et surtout au hip-hop

En 2001, il  performe lors d'un concert offert pour les Hauts Commissariat de l'ONU où il attire le regard du légendaire Youssou N'Dour qui le prends aussitôt sous son aile.

En mars 2006, il assure la première partie du Welcome to JamRock European Tour de Damian Marley et participe au festival Paris Bamako au Mali avec Amadou et Mariam, M, Oxmo Puccino, Ba Cissoko et Tiken Jah Fakoly. Il travaillera plus tard avec Oxmo Puccino sur la chanson "L'arme de Paix", la chanson titre de l'album du célèbre rappeur français.

Le premier album de K'naan, "The Dusty Foot Philosopher," sorti en 2005, a rapidement attiré l'attention de la scène musicale internationale. Les paroles profondes et poétiques de l'artiste, accompagnées de rythmes envoûtants ont séduit un public varié. L'album contenait des morceaux comme "Wavin' Flag," une chanson emblématique qui est devenue l'hymne officiel de la Coupe du Monde de la FIFA en 2010.

K'naan a continué à produire des albums à succès notamment "Troubadour" en 2009 et "Country, God, or the Girl" en 2012. Ses paroles touchantes abordent des thèmes tels que la guerre, la paix, la migration et l'espoir. Il est connu pour sa capacité à raconter des histoires poignantes à travers sa musique, ce qui le distingue comme un conteur hors pair dans le monde du rap.

Outre sa carrière musicale, K'naan est également un activiste engagé. Ses expériences en tant que réfugié et son témoignage de la réalité de la Somalie lui ont donné une voix puissante pour sensibiliser aux défis auxquels sont confrontés les réfugiés et les populations touchées par la guerre. Il a travaillé avec des organisations humanitaires pour faire entendre leur voix et œuvrer en faveur du changement.

K'naan est bien plus qu'un rappeur canadien talentueux. C'est un artiste qui a transformé ses expériences de vie en musique puissante, qui traversent les frontières culturelles et linguistiques. Son histoire est un exemple inspirant de résilience et d'espoir, et sa musique continue de toucher les cœurs du monde entier




Charron

Né le 29 juin 1991 à Ottawa, Corey Charron, plus connu sous son nom de scène Charron, est une figure légendaire du battle rap canadien. Sa carrière exceptionnelle l'a conduit à briller sur la scène battle rap nationale et internationale tout en s'imposant dans l'univers de la comédie et du divertissement.

Charron s'est fait un nom dans le monde du battle rap grâce à son incroyable talent pour manier les mots et sa capacité à contrôler la foule. L'une de ses premières grandes réalisations fut sa victoire éclatante lors du concours Freestyle Friday 106 & Park en 2013, où il a empoché le grand prix. Ce triomphe l'a catapulté vers la renommée, et il est rapidement devenu l'un des noms incontournables de la scène du battle rap.

Parmi ses affrontements mémorables, on compte des duels contre des légendes du battle rap telles qu'Arsonal Da Rebel, Pat Stay et Shotgun Suge. Ses rimes futés et son sens du punch ont enchanté les fans du monde entier et lui a valu une place de choix au sein des ligues de renommée mondiale telles que King of the Dot (KOTD) et URL.

Mais Charron ne s'est pas contenté de briller dans le battle rap. Il a également étendu son influence à d'autres domaines de l'industrie du divertissement. Sa participation régulière à l'émission "Wild 'N Out" diffusée sur MTV et VH1 en est un exemple probant. Sa présence sur cette émission de comédie et d'improvisation a élargi sa base de fans et a démontré sa polyvalence artistique.

En 2014, Charron a franchi une étape importante en lançant son premier album intitulé "Lied to My Face," disponible sur YouTube et SoundCloud. Cette sortie a prouvé sa capacité à créer une musique authentique et à explorer de nouveaux horizons artistiques.

Son succès a également traversé les frontières du rap, avec des tournées aux côtés de légendes comme Method Man et Redman. En 2018, il a fait une apparition remarquée dans le film dramatique "Bodied," produit par le célèbre rappeur Eminem.

À seulement quelques années de sa carrière, Charron a déjà marqué l'industrie du rap et du divertissement de son empreinte. Son parcours exceptionnel est un exemple de succès et de persévérance pour les jeunes artistes ambitieux au Canada et au-delà. Corey Charron, avec son talent incontestable, est une véritable légende montante du monde du divertissement.



EQ

EQ est The Incredible Ease et son partenaire Quaze, le DJ King Otto de Seattle, et plus tard Kilo-Cee qui seront ajoutés au line up.  EQ a d'abord attiré l'attention lorsqu'ils ont démoli la scène en ouvrant pour Public Enemy à l'Orpheum de Vancouver. Puis ils ont fait la même chose lorsqu'ils étaient les invités spéciaux du DJ Sound Wars de l'UBC.  Ajoutez à cela qu'ils avaient une vidéo diffusée sur Muchmusic, ils sont devenus instantanément des héros du hip-hop pour la région de Vancouver.

Ease & Quaze sont responsables du premier classique hip-hop de Vancity avec " They Can't Cope " des années 1990, qui est la face B du premier 12 " d'EQ " Put Yo Body In It ". Il était supposé de suivre avec l'album Smellsville mais dû à des problèmes légaux, l'album ne sera jamais distribué. Une poignée de cassettes sont arrivées au public, mais c'était tout. Si vous n'avez jamais mis la main sur une de ces cassettes, il est pratiquement impossible d'en trouver une aujourd'hui. Ainsi comme la grande majorité du public, vous n'aurez jamais la chance d'entendre Smellsville. Ce fut la réalité jusqu'à ce que, contre toute attente, en 2013, l'album refait surface en ligne pour le grand public. L'album Smellsville, une pièce historique, est maintenant  reconnu  comme un classique canadien.

The Incredible Ease et EQ ont inspirés des rappeurs de la côte ouest comme Moka Only, Madchild et le groupe Battle Axe, entre autres, grâce à des morceaux comme "All Praises Due" et "Who Rocks?" ainsi qu'avec leur émission de radio de nuit, The Krispy Bisket Show, co-animée aux côtés de leur collaborateur DJ Kilocee sur CJSF 90.1 FM.

The Incredible Ease a rendu l'âme en 2013 suite à un long combat contre le cancer. La mise en ligne de Smellsville devenant du même coup, un  hommage au MC légendaire. EQ moins connu dans l'est est un nom reconnu et mythique pour nos frères de l'ouest. Ils sont non seulement des pionniers pour la ville de Vancouver mais se doivent d'être reconnus comme des pionniers de toute l'Ouest Canadien.




Snow

Né le 30 octobre 1969 à Toronto, Snow, de son vrai nom Darrin O'Brien, est surtout connu pour sa chanson emblématique "Informer" sortie en 1992. Cette chanson, en collaboration avec la légende du rap MC Shan, a fait de lui une superstar internationale et a laissé une empreinte durable sur le paysage musical.

Snow est entré dans l'histoire du hip-hop en tant qu'artiste canadien qui a réussi à percer sur la scène internationale. À une époque où le hip-hop était dominé par des artistes américains, Snow a réussi à se faire une place avec un style unique qui a fusionné le reggae avec le rap. Sa chanson "Informer" était un mélange entraînant de rythmes reggae et de paroles rap, ce qui a immédiatement attiré l'attention des auditeurs du monde entier.

La montée en puissance de Snow dans l'industrie musicale a été fulgurante. "Informer" est rapidement devenue un succès mondial, se hissant au sommet des charts dans de nombreux pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni et le Canada. 

Pourtant, derrière le succès apparent, Snow a également été confronté à des critiques. Certaines voix de l'industrie du hip-hop ont remis en question son authenticité en tant qu'artiste de reggae et de hip-hop, l'accusant d'appropriation culturelle. Malgré ces critiques, Snow a continué à créer de la musique qui lui était propre et à élargir son répertoire.

L'album 12 Inches of A Snom a été vendu à coup de 8 millions d'exemplaires. Le single Informer est enregistré deux fois dans le Livre Guinness des records comme étant le single le plus vendu dans l'histoire du reggae aux États-Unis, ainsi que le meilleur classement d'un single de reggae de l'histoire.

La carrière de Snow a été marquée par des hauts et des bas, mais il reste une figure emblématique de la scène hip-hop canadienne. Sa contribution à l'histoire de la musique canadienne et à l'évolution du hip-hop en tant que genre mondial ne peut être sous-estimée. Même si son succès commercial a peut-être été éphémère, son impact culturel perdure.

En 2019, le rappeur portoricain Daddy Yankee sort le titre "Con Calma", une chanson reggaeton and dancehall décrite comme un remake de "Informer"  avec Snow en featuring. Le single culmine à la 90e place au Billboard Hot 100, devenant la première entrée de Snow dans les charts depuis 1993.

Aujourd'hui Snow est toujours actif sur scène ou en studio en production.

En fin de compte, Snow a réussi à faire fondre les frontières du hip-hop en introduisant des éléments du reggae dans le genre et son héritage perdure dans l'histoire de la musique canadienne et du hip-hop international. Alors que le hip-hop continue d'évoluer et de se réinventer, Snow reste un nom qui résonne dans l'histoire de ce genre.



Bonus Historique

MCJ & Cool G

MCJ et Cool G, deux noms qui ont laissé une empreinte indélébile dans l'histoire du hip-hop canadien, ont émergé de la scène de Halifax, en Nouvelle-Écosse, pour devenir l'un des duos les plus emblématiques du pays. Avec leur fusion de rap et jazz, ils ont conquis le cœur de nombreux amateurs de musique à travers le Canada.

Le duo était composé de James McQuaid, également connu sous le nom de MCJ, un membre original du groupe hip-hop d'Halifax, New Beginning, et de Richard Gray, mieux connu sous le nom de Cool G. MCJ était le rappeur principal, délivrant des paroles percutantes, tandis que Cool G apportait sa voix mélodieuse pour donner vie aux refrains. Leur combinaison unique de talents a créé un son distinctif qui a marqué leur époque.

En 1988, animés par leur passion pour la musique, MCJ et Cool G ont fait le grand saut d'Halifax vers la métropole de Montréal. Leur détermination les a guidés vers une étape historique lorsqu'en 1989, ils ont signé un contrat avec Capitol Records au Canada, devenant ainsi le premier groupe de rap canadien à être associé à un label majeur.

En 1990, MCJ et Cool G ont sorti leur premier album intitulé "So Listen". Cet opus a révélé leur talent incontestable avec des titres mémorables tels que "So Listen" et "Smooth as Silk". Ces chansons étaient le reflet parfait de leur style influencé par le rythme et le blues, incarnant l'essence du new jack swing qui régnait en maître à cette époque.

Leurs réalisations musicales n'ont pas tardé à être reconnues par l'industrie. Le duo a été nominé quatre fois aux prestigieux prix Juno, témoignant de leur influence indéniable sur la scène musicale canadienne. En 1991, ils ont été nominés pour le meilleur enregistrement R&B/Soul avec "So Listen", l'enregistrement rap de l'année avec le même album, et le single de l'année avec le titre éponyme. En 1994, ils ont à nouveau été reconnus pour leur contribution avec une nomination pour le meilleur enregistrement R&B/Soul grâce à leur album "Love Me Right".

Leur impact dans l'industrie musicale a été également célébré par l'African Nova Scotian Music Association, qui leur a décerné le Music Pioneer Award en 2007. Ce prix honorifique souligne leur rôle crucial en tant que pionniers de la musique, ayant ouvert la voie à de nombreux artistes talentueux de la scène musicale africaine-néo-écossaise.

MCJ et Cool G, un duo qui a su allier rap, jazz et passion pour la musique, resteront à jamais gravés dans les annales du rap canadien en tant que véritables légendes et pionniers. Leur musique continue d'inspirer et d'influencer les générations actuelles, témoignant de la pérennité de leur héritage musical.


Partie 1 - WE THE NORTH

Partie 2 - WE THE NORTH

Partie 3 - WE THE NORTH

Partie 4 - WE THE NORTH

Partie 5 - WE THE NORTH



©Nationhiphop


Nation Hip-Hop, Alex Wallace 9 septembre 2023