Hip-Hop au féminin : Le rôle important de la femme dans l'histoire du Hip-Hop québécois

7 février 2024 par
Nation Hip-Hop, Alex Wallace


Dans l'histoire du Hip-Hop au Québec, les femmes ont joué un rôle central, agissant en tant que pionnières dans le développement de ce mouvement culturel. 

Des figures telles que Blondie B (1983), Classy Crew (1983) et Freaky D (1989) ont été à l'avant-garde de notre identité sur la scène Hip-Hop mondiale, ouvrant la voie à d'autres légendes telles que Skandal du duo Dangerous Konbination (1992), Dame de Pique (1995), Miss P.G. (1995), Dee, Natty Soyha (1998), J.Kyll (1994), Cony (la sœur de Cerveau, 1996), et bien d'autres. Ces femmes ont pavé la voie pour une nouvelle génération de légendes du rap québécois telles que Meryem Saci, Simply.C, Ruby, Naya Ali, Saramée, Kella, Peach Gyall, MCM, Marie Gold, Parazar, Nyce, et bien d'autres encore.


Dès la fin des années 80, les premières B-Girls professionnelles ont émergé avec le Solid State Collective.

Les femmes du Hip-Hop ne se limitent pas à briller sur scène ou en studio. Elles occupent des postes administratifs et médiatiques en tant que gestionnaires ou professionnelles de l'industrie musicale. Lorsque le mouvement Hip-Hop était encore à ses débuts, des femmes telles que Baby Blue et Wavy Wanda ont joué un rôle de premier plan dans l'émancipation de notre culture. On peut penser à Isabelle Desjardins, Chéli Sauvé-Castonguay et Abeille Gélinas, la dernière animatrice de l'émission "Hip-Hop", anciennement appelée "Rapcity", sur la chaîne Musique Plus. Elle a influencé des figures telles que Nantali Indongo, une MC phénoménale et animatrice de l'émission "The Bridge" sur CBC Radio One, Slak Zee de l'émission "La Faim du Rap" sur CIBL 101,5FM, ainsi que la talentueuse MC, animatrice et productrice, Marième Ndiaye.


Aujourd'hui, plusieurs femmes influentes se retrouvent en studio en tant que productrices chevronnées, parmi lesquelles Sarah Bergeron et Mélissa Major, fondatrice de sa propre étiquette, Major Productions et également DJs, notamment DJ Killa Jewel et Sweet LaRock, faisant partie de l'élite québécoise aux tables tournantes.

Les femmes jouent un rôle essentiel dans le Hip-Hop québécois, impliquées dans la gestion d'artistes et d'événements, suivant ainsi les traces de Danielle Rousseau, matriarche du Hip-Hop québécois, et mère du légendaire DJ Ray Ray. La nouvelle génération de femmes occupe une place prépondérante dans le milieu : Carla Kazzi (The Noiize Group), Léonie Bourassa (manager), Camille Guitton (OSHEAGA, Francofolies), Andrée-Anne Bohémier (Bohemaa Communication) et Keithy Antoine, toutes devenues des figures incontournables de la scène locale, nationale et internationale. Patricia Clavel de SIX Média, véritable leader du milieu artistique québécois, occupe un rôle de premier plan dans l'industrie musicale. Marilou Cooke, réalisatrice de la docu-série "Les Racines du Hip-Hop au Québec", a contribué à solidifier la place de la femme dans l'histoire de ce mouvement.


Keithy Antoine, une animatrice québécoise née en Haïti, incarne l'essence même de l'engagement dans le monde du hip-op. Son parcours exceptionnel en tant qu'artiste, entrepreneure sociale, consultante et conférencière reflète une passion profonde pour la culture et la communauté.

Durant plusieurs années (1991 à 2001), elle était la co-animatrice avec Dice B à l'émission Nuit blanche sur les ondes de 102.3 FM.

Depuis 1998, Keithy évolue avec brio tant à la radio qu'à la télévision, contribuant activement à l'évolution du paysage médiatique. En 2023, elle a rejoint le trio d'animation de l'émission Pa t’mentir, apportant son énergie vibrante et son authenticité au cœur de la scène hip-hop québécoise.

En plus de son talent dans les médias, Keithy excelle en tant qu'illustratrice et artiste visuelle professionnelle, avec des œuvres exposées à l'international. Elle a laissé sa marque à Montréal à travers des installations artistiques permanentes, démontrant ainsi son impact créatif au sein de la communauté.

Keithy a fondé l'organisme culturel et artistique Union Urbaine . À la tête de cette initiative, elle œuvre à la promotion et à la célébration de la diversité culturelle à travers l'art. De plus, en tant que coordinatrice et gestionnaire des Ateliers3333, un immeuble de studios d'artistes à Saint-Michel, à Montréal, elle soutient activement la communauté artistique locale. En parallèle, Keithy Antoine est copropriétaire de la Boutique Espace Urbain, démontrant sa volonté de créer des espaces où l'art et la culture peuvent s'épanouir.

Sa Boutique Espace Urbain est nominée pour l’entreprise People Choice de l’année 2023. Vous pouvez voter via ce lien BOUTIQUE ESPACE URBAIN.

Son parcours diversifié et son engagement dans la promotion de la culture hip-hop font de Keithy Antoine une figure influente et inspirante. Elle incarne la fusion entre l'art, la communauté et l'entrepreneuriat social, contribuant ainsi de manière significative à l'évolution et à la vitalité de la scène hip-hop au Québec.


La jeune historienne spécialisée dans l'histoire de l'Afrique, Ariane Marcheterre-Pina a récemment intégré l'équipe de la division du Musée du Hip-Hop, apportant avec elle un bagage intellectuel riche et une vision novatrice. Sa contribution en tant qu'historienne enrichit considérablement la compréhension et l'appréciation de l'histoire et de l'influence du Hip-Hop, un mouvement culturel d'une profondeur et d'une portée incommensurables.

Parallèlement à son travail au musée, Ariane poursuit actuellement une maîtrise en histoire, nourrissant ainsi son désir ardent de transmettre le savoir et de former les esprits curieux. Son aspiration à devenir professeur témoigne de son engagement envers l'éducation et sa volonté de partager son expertise avec les générations futures. Elle représente bien l'image humaine que dégage l'Institut du Hip-Hop.

Parmi toutes ces femmes remarquables, ces dernières années, une s'est particulièrement démarquée pour devenir le visage du mouvement. Experte dans son domaine, elle a utilisé ses plateformes et sa notoriété pour présenter notre Hip-Hop au monde entier. Devenue incontournable, elle est un véritable vecteur de succès et une force médiatique. Si cette femme vous soutient, le succès est garanti. Elle est devenue la porte-parole de notre culture à la télévision. Il s'agit bien sûr d'Annie-Soleil Proteau.

 

 

Photo : Annie-Soleil Proteau - Facebook


Annie-Soleil Proteau, une figure médiatique majeure au Québec, a joué un rôle essentiel dans l'émancipation de la culture Hip-Hop québécoise, affirmant sa place en tant que voix incontournable du mouvement notamment à travers son rôle de chroniqueuse culturelle et d'animatrice à TVA, en particulier dans l'émission matinale "Salut Bonjour".

En tant que chroniqueuse culturelle, Annie-Soleil a apporté une dimension unique à l'exploration et à la promotion de la culture Hip-Hop. Sa passion pour ce mouvement s'est traduite par des analyses approfondies, des entrevues significatives et des reportages percutants. À travers son travail, elle a contribué à déconstruire les stéréotypes entourant le Hip-Hop offrant une perspective éclairée et nuancée sur cette forme d'expression artistique.

Le rôle d'Annie-Soleil Proteau dans l'émission matinale "Salut Bonjour" a été particulièrement remarquable, car elle a su toucher un large public, y compris ceux qui pourraient ne pas être familiers avec la culture Hip-Hop. Elle a utilisé cette plateforme pour éduquer, informer et divertir, mettant en lumière la diversité et la richesse de la scène Hip-Hop québécoise.

Au-delà de simplement présenter des artistes, elle a également exploré les liens entre le Hip-Hop et d'autres aspects de la culture québécoise créant ainsi des ponts entre les différentes expressions artistiques. Cette approche holistique a contribué à élargir la perception du Hip-Hop, le positionnant comme un élément intégral et dynamique de la culture québécoise contemporaine.

Annie-Soleil Proteau a également été un catalyseur pour l'émergence de nouveaux talents. En offrant une tribune aux artistes émergents, elle a contribué à nourrir la scène Hip-Hop locale, stimulant la créativité et offrant des opportunités cruciales pour ceux qui cherchent à faire entendre leur voix.

Son rôle dans l'émancipation de la culture Hip-Hop québécoise va bien au-delà de sa présence à la télévision. En tant que chroniqueuse culturelle et animatrice de l'émission "Salut Bonjour", elle a façonné une narrative positive autour du Hip-Hop, jouant un rôle vital dans la reconnaissance et l'appréciation de cette culture au sein du paysage médiatique québécois. Sa contribution demeure indéniablement un pilier dans l'évolution et l'acceptation du Hip-Hop au Québec.

En conclusion, l'héritage d'Annie-Soleil Proteau s'inscrit dans une longue lignée de femmes qui ont joué un rôle déterminant tout au long de l'histoire du Hip-Hop québécois. De pionnières inspirantes à des figures contemporaines telles que Nantali Indongo ou Marilou Cooke, ces femmes ont contribué de manière significative à l'épanouissement et à l'émancipation de la culture Hip-Hop dans la province.

Leur impact ne se limite pas au passé, car elles continuent d'influencer le paysage Hip-Hop québécois actuel. Leur détermination, leur créativité et leur capacité à briser les barrières persistent dans les artistes, animatrices et entrepreneuses qui forgent le futur de ce mouvement dynamique.

Il est crucial de reconnaître et de célébrer la diversité des voix féminines qui ont, et continuent de façonner le Hip-Hop québécois. Leur contribution ne se mesure pas seulement à travers la musique, mais aussi dans leur rôle en tant que porte-parole, promoteurs de la diversité et catalyseurs du changement social.

Alors que le Hip-Hop québécois évolue, il est impératif de continuer à soutenir et à mettre en avant les femmes qui façonnent cette culture. Leur influence perdure, ouvrant la voie à de nouvelles générations de femmes prêtes à faire entendre leur voix dans le Hip-Hop québécois du futur.


En mémoire de nos deux grandes reines du Hip-Hop québécois, Geneva et Brown Suga.


dans Canada
Nation Hip-Hop, Alex Wallace 7 février 2024
Étiquettes